Enter your keyword

En 2020 les prix de l’immobilier à Lyon vont encore augmenter

En 2020 les prix de l’immobilier à Lyon vont encore augmenter

Les actualités immobilières ont été riches en 2019. Après un rapide bilan des évolutions des prix su l’année 2019 pour le marché immobilier en France, Voici un point sur les tendances et changements pour l’immobilier en 2020.

L’évolution des prix de l’immobilier à Lyon ont encore grimpé en moyenne de 7,5% en 2019. Avant de se lancer dans l’investissement immobilier, voici ce que vous devez savoir sur le marché immobilier lyonnais pour 2020.

Lyon reflétant son attractivité économique et démographique. La ville possède un taux de chômage parmi les plus faibles de France (7,5%), est renommée pour son pôle d’innovation international (biotechnologies, digital, industrie de la chimie…) et bénéficie d’une croissance de sa population d’environ 5% entre 2011 et 2016 selon l’Insee.

Investir à Lyon : Mais dans quel arrondissement ?

Trois arrondissements se démarquent dans la folle montée des prix de l’immobilier à Lyon. Les 5e, 9e et 8e arrondissements restent plus attractifs avec des prix du m2 jusqu’à 1/3 moins cher que ceux pratiqués dans les 2e et 6e arrondissements.

Encore de belles opportunités dans le 8e, les quartiers du sud de l’arrondissement (Mermoz, Etats-Unis) restent les plus attractifs avec un prix moyen à 3671€/m2.

On retrouve également le 9e, le m2 est aussi plus abordable, autour de 3700€/m2 à Gorge de Loup ou Champvert.

Depuis ses 6 dernières années on constate une forte hausse des prix (+8,2%), le 5e reste encore un lieu propice aux bonnes affaires notamment dans les quartiers de Ménival et du Point-du-Jour, avec un m2 qui dépasse à peine les 4000€.

Immobilier neuf à Lyon pour 2020

Le marché du neuf en pleine pénurie depuis bientôt deux ans. Depuis fin octobre, les effets du nouveau PLU-H semblent se faire sentir avec une légère hausse des mises en vente de logements neufs (3628 mises en vente entre janvier et octobre 2019 contre 3225 pour la même période en 2018).

« Le stock de logements neufs est très faible depuis plusieurs mois maintenant. Il faudrait pouvoir produire au moins 5000 lots par an. Fin octobre, on constatait seulement 881 lots en stocks à Lyon, soit 300 de moins qu’au début de l’année 2019! ». (Affirme Hervé Simon, président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers de la région lyonnaise)

Et pourtant le nouveau PLU-H ait favorisé une légère attractivité de la promotion neuve, le manque conséquent d’offre sur Lyon ne ralentira pas la hausse des prix.

Le marché de l’ancien se porte à merveille !

Selon l’étude publiée par les Notaires de France en décembre, les prix de l’immobilier dans l’ancien à Lyon  ont progressé de 10,3% sur un an. Le m² médian atteint ainsi 4320€ pour les appartements anciens, contre 3910 en 2018. Lyon est une ville très attractive, elle rejoint ainsi Bordeaux à la seconde place des villes les plus chères de France pour l’immobilier ancien, après Paris (9890 euros/m² médian, +6,3%).

En revanche, selon la chambre des notaires Rhône-Alpes, la Métropole hors de Lyon et le département du Rhône voient une stabilisation du prix médian, avec un prix médian aux environs de 3500 €/m2.

L’avenir des investissement locatif

Des quartiers et des arrondissements sont évidemment plus propices par nature à l’investissement locatif. Mais le marché est si tendu à Lyon et en première couronne qu’un investissement locatif n’est pas un investissement très risqué.

Les 1er, 4e et 6e sont des valeurs sûres pour réaliser un investissement locatif. Il n’y a aucune difficulté à louer son appartement dans ses arrondissements très recherchés.

Si vous avez pour souhait de gagner en prix du m2, Nous vous conseillons plutôt d’opter pour une stratégie plus équilibrée en cherchant des biens dans le 8e, qui gagne en attractivité avec l’arrivée du T6, Gerland ou Villeurbanne.

Les opportunités à saisir sur l’investissement pour faire de la colocation

appartement en vente en colocation lyon 7

 

Si vous êtes un investisseurs qui recherche à tout prix du rendement, ne privilégiez pas l’investissement locatif traditionnel mais tournez-vous vers l’investissement locatif en modèle “colocation” .

“La colocation, surtout dans des villes avec des m² chers, est vraiment une tendance. C’était exclusivement pour les étudiants au début, mais maintenant des personnes âgées, jeunes actifs choisissent la coloc pour gagner en pouvoir d’achat.” ( affirme Guillaume Martin, fondateur de BeVouac)

Il est très intéressant de diviser de grands appartements en chambres privatives, tout en mutualisant des espaces comme le salon ou la cuisine, les possibilités de rendement sur un bien type T4 ou T5 peuvent être très importantes dans une ville comme Lyon.

Retrouvez nos programmes pour acheter et faire de la colocation : Un programme de rénovation complète et réaménagement de l’appartement pour créer une colocation de 3 chambres avec 3 salles d’eau privatives.